Église Saint-Hubert de Waville

Une église érigée sur une ancienne nécropole

L’église Saint-Hubert a été érigée sur les lieux d’une nécropole du 1er millénaire. Elle est disposée en hauteur du village et on y entre en empruntant un portail depuis le porche situé sous la tour-cloché. Très différent des portes des églises voisines, le portail de celle-ci arbore un tympan qui représente la vision de Saint-Hubert (VIIe siècle, patron des chasseurs), une personnalité qui aurait été apparentée à Charles Martel et qui fut l’époux de la fille du roi Dagobert. Alors qu’il chassait, cet homme qui menait grande vie vit un cerf portant une croix dans ses bois et une voix s’adressa à lui en le questionnant sur son mode de vie. Après cette vision et sur les conseils de Saint-Lambert avec qui la voix lui avait recommandé de prendre attache, il mena une vie au service des autres. Sur le tympan, Saint Hubert accompagné de ses chiens est agenouillé devant le cerf.

La plus ancienne des églises-halles ?

En outre, l’église se présente selon la disposition d’une église-halle. Ses volumes et dispositions sont non seulement très intéressants mais seraient aussi les plus anciens (XIIIe siècle) de ce territoire.

Sur la partie extérieure de l’édifice, des graffitis ont là encore été tracés. Comme sur de nombreux autres bâtiments religieux, ils sont constitués d’initiales et de croix. Et l’un d’entre eux, comme observé sur un mur extérieur de l’Église de Saint-Pierre-aux-Nonnains de Vandelainville, pourrait figurer un clocher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.