Amiens à l’heure des arts visuels

Une belle création d'@azaeltreize

Située dans le département de la Somme, la ville d’Amiens est notamment connue pour sa magnifique cathédrale Notre-Dame (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO), pour son beffroi (lui aussi inscrit au patrimoine de l’UNESCO), ses hortillonnages (un ensemble de jardins flottants qui s’étendent sur une surface de 300 mètres carrés environ), son immense Tour Perret qui fait face à la gare…

On aime flâner dans ses ruelles aux maisons colorées, sur les quais du quartier Saint-Leu, le long du canal de la Somme et de ses bras. On a plaisir à découvrir ses maisons de brique, sa citadelle, ses jardins, à visiter ses musées (dont la Maison de Jules Verne).

 

A travers son architecture, la ville  raconte des pans de son histoire, dont le bombardement du 19 mai 1940 par les Allemands qui a conduit à une politique de reconstruction tout particulièrement visible aux alentours de la gare. On peut voir à ce sujet, sur le site de France 3, les effets du bombardement avec des photographies de Jean-Paul Delance.

Ailleurs, ce sont les restes des activités industrielles aujourd’hui disparues qui restent apparentes, telles ces cheminées de brique qui ont cessé de cracher les volutes de fumée que décrivait Gabrielle Molotor en 1932 dans Les Annales de Géographie.

 

Amiens, c’est aussi une ville dynamique avec un centre-ville commerçant et une présence estudiantine importante. En attestent des offres culturelles dont celle que représente le premier parcours de Street art qui y a été installé entre le 15 septembre et le 17 décembre 2021.

Plein les yeux !

 

Vingt œuvres de Street art ont trouvé résidence dans le quartier historique d’Amiens. Première édition du festival IC.ON.IC des arts visuels, l’événement rassemble des artistes qui ont eu carte blanche pour habiller quinze murs du quartier Saint-Leu, un espace touristique mais aussi un lieu très fréquenté par les étudiants. Comme on peut le lire sur le site de France 3 : « Le Festival IC.ON.IC regroupe trois parcours : le parcours de Street art jusqu’au 15 décembre, un d’art contemporain dans les différentes structures culturelles d’Amiens dès le 9 novembre et un de Street mapping du 24 au 29 novembre. »

Gunter

Le Batofar

15, rue de la Dodane

Céline Roucou

La Veille Maison

16, rue de la Dodane

Bault, La chaloupe, Quai de la rue Dame-Jeanne
Micowël
Chemin
Pont de la rue du Pont-à-Moinet​

Poes et Jober

L’épopée de Gilgamesh

7, rue du Pont-à-Moinet

 

Dans un an, ce sont d’autres artistes qui prendront possession du lieu… Toutefois, toutes les œuvres de cette première édition pourront ne pas être effacées si, comme le dit Pierre Savreux (vice-président d’Amiens métropole en charge de la culture) sur France 3, « on se rend compte qu’elles sont devenues partie intégrante du paysage ».

Tiboletuba, Motifs émotifs, 58, rue de la Dodane
L'Atlas, 11, rue du Pont-à-Moinet
Romain Dorez, Nemoctopus, Parking entrée rue des archers

Juan Spray

Ce street artiste qui pratique la peinture, le pochoir, le collage, le sticker… est connu pour ses Sprayitos, des « créatures urbaines mi lutin mi bombe de peinture ». Faisant aussi partie du festival IC.ON.IC, les productions de l’artiste siègent sur de nombreuses surfaces.

Poésie

À partir du mois de novembre 2021 et toujours à l’occasion du festival IC.ON.IC, la poésie s’est elle aussi affichée sur des murs de brique de la rue de la Dodane et de la rue des Majots. Écrits sur des papiers colorés, ces poèmes sont le résultat d’une collaboration entre une poétesse et slameuse, Marie Ginet, alors en résidence à Amiens, et des étudiants.

Humour

 

Hormis les productions du festival IC.ON.IC, en de nombreux endroits de la ville, des phrases sont tracées à la peinture noire ou au pochoir. Beaucoup font de l’humour le motif de leur inspiration.

D’autres écrits délivrent des messages engagés dont ceux tracés d’une belle écriture sur des doubles pages du Monde ou autres supports…

A Amiens, l’art urbain est foisonnant, qu’il s’agisse du jeune festival qui y a été organisé ou des oeuvres que l’on trouve en de nombreux lieux. D’ailleurs, le contraste entre les formes et couleurs de ces créations et les surfaces sur lesquelles elles sont déposées (dont les murs de briques) leur donne un attrait particulier… C’est le cas des créations d’azaeltreize dont le graphisme et l’esthétique contrastent avec originalité à l’organisation rectiligne des briques… Pour le plaisir des yeux, trois de ses créations sont présentées ici en plus de celle qui introduit le texte…

2 réflexions sur “Amiens à l’heure des arts visuels”

    1. Bonsoir @azaeltreize, vous avez bien raison ! J’aime beaucoup ce que vous faites… C’est la raison pour laquelle j’avais choisi de commencer et terminer l’article par vos créations. J’ai donc ajouté quelques phrases à l’article initial…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.